Janvier à Rome, 2

Par défaut

Samedi 8 janvier 2011

Aujourd’hui nous partons en pèlerinage, on va voir Benoît ! C’est sous un magnifique soleil que nous arrivons au Vatican, place Saint Pierre. Comme c’est beau sous le soleil ! La queue pour rentrer a Saint Pierre fait penser a celle d’une attraction phare de parc d’attraction, et comme dans un parc d’attraction, on reconnaît une copine Ivoirienne de la FAO qui fait la queue avec sa tante. Bon, le Vatican est un État souverain, mais on est un peu en Italie tout de même, du coup nous nous insérons dans la file avec la copine, c’est toujours ça de gagné sur les touristes ! En fait il faut passer sous un détecteur de métaux avant de pouvoir rentrer dans l’Eglise. C’est cela qui créé la queue. Une fois dans l’Eglise, on ne se sent pas vraiment dans une Eglise, même si elle est grande et magnifique comme celle de Saint Jean de Latran. Il n’y a pas de banc pour les fidèles, que des touristes qui se contentent de mitrailler au lieu de regarder. Nous ne sortons pas notre appareil photo, mais plutôt notre guide, histoire d’éveiller notre esprit et notre œil, de comprendre et apprécier que ce nous voyons, mettre la subtilité des détails de notre coté, prendre le temps d’embrasser du regard l’ensemble et la multitude. La sculpture de la Pieta de Raphael, l’architecture du Bernin se laissent contempler, envoûtent…

Le Vatican, c’est joli, mais a part ces bureaux de poste, il n’y pas grand chose a manger. Et en dehors, ce sont des attrapes-touristes bêtes et méchants. Nous marchons en vain jusqu’au Tibre et nous rapatrions sur les infâmes paninis vendus par les petits marchands bengalais. Heureusement qu’il fait doux et merveilleusement beau ! Nous voulons ensuite visiter le musée du Vatican ainsi que la Chapelle Sainte Sixitine. Nous mettons trois plombes a nous orienter, pour y arriver le lire que la Chapelle ferme a 13… il est déjà 15h. Tant pis. Nous décidons de faire contre mauvaise fortune bon cœur et de visiter le château de Saint Ange devant lequel nous avons déjeuné.

Le château est initialement le tombeau de l’empereur Hadrien, il a l’air d’une forteresse médiévale dans une ville qui ne parlerait que la langue de l’antiquité et le langage baroque. L’intérieur est surprenant par son architecture circulaire, sa rampe interne qui mène au sommet. Les quelques salles que nous traversons sont décorées de peintures murales datant du XVIe siècle reprenant les motifs de l’antiquité romaine : sur un fond blanc sont disséminées de petites saynètes mythologiques, une grappe de raisin par ci, un chien ou un poisson par la. Ma première impression est que les murs sont vides. Puis j’ouvre mieux les yeux et m’aperçois que tout individu normalement constitue trouverait ces peintures denses et surchargées. En effet, l’œil est sans cesse accaparé par les mille-et-une petites histoires qui se déroulent sur ces murs, il n’y trouve pas de repos, la curiosité est sans cesse maintenue en éveil. J’en conclue que je baigne trop dans le Baroque et que ma perception a bien changée… La vue depuis le sommet du château, sous le regard de l’Ange, est de toute beauté : Rome, illuminée par la lumière d’un coucher de soleil d’hiver…

Nous avons conclu cette belle journée avec une petite soirée dans le quartier de Trastavere – qui a des airs de Contre-Escarpe. Apéritif en terrasse, dîner dans un petit piège à touriste qui nous nourri de Spaghetti Carbonara (je voulais absolument goûter aux « vraies » spaghettis carbo a l’italienne, hé bien je préfère celles que je fais a la maison !) et de vinasse. Nous nous sommes surpassés pour le dessert : mini gobelet de chocolat, rempli de crème de whisky ou de rhum et de crème de chocolat, couvert de chantilly, saupoudre de chocolat… en une bouchée ! Miam ! Le quartier de Trastavere nous a beaucoup plu, petites boutiques et galeries de toutes parts, ambiance chaleureuse et conviviale, jolis petits immeubles… charmant !

Hiiiiiii ! des gardes Suisse pour de vrai !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s