Un coup de ciseau etcetera

Par défaut
Un coup de ciseau etcetera

Les cheveux longs sont du passé. Les cheveux longs me tirent en arrière. Je ne sais que les attacher en chignon, je n’aime pas quand ils pendouillent. Les cheveux en chignons sont perfectionnistes, ils tirent, et les épingles enfoncées dans le crane sont un constant rappel, comme un aiguillon qui ne laisse jamais en paix. Ils sont toujours trop stricts, toujours trop sévères. Comme une vieille institutrice un peu raidie par le temps, un peu aigrie par la vie. Ce n’est pas le regard de Dieu de la kippa, mais ca y ressemble : l’œil perfectionniste qui voit tout, juge tout, n’est jamais satisfait.

Et ca je ne veux pas. Et ca ce n’est pas moi, ce n’est plus moi.

Alors, en dépit de mariages à venir et des suppliques de mes amies, j’ai tout coupé. Comme un grand souffle d’air, comme une brise de printemps, un soulagement, un bain de mer, je me sens plus légère. Mon amie dit que cela me vieillie, elle corrige, cela fait plus «  femme », « sophistiquée ». Au contraire, je me sens plus jeune et plus libre…

D’ailleurs, sophistiquée on repassera… C’est sans compter la faculté de rebiquage[1] intempestif de mes cheveux. En sortant du salon de coiffure, ma frange était escamotable, discrète. Un premier shampoing et c’est le drame. Certes ca rebique sur les cotés, je m’y attendais, l’effet était voulu. Mais ma frange menace de s’envoler. Une virgule comme une aile d’oiseau me barre le front et défie les lois de la gravité sur plusieurs centimètres. Indomptable, ni le gel ni les menaces ne la domptera. Une seule solution : les ciseaux. La gentille coiffeuse s’en chargera, un coup de ciseau etcetera.


[1] Du verbe rebiquer, ou quand un objet en général ou une mèche de cheveux en particulier part dans une autre direction que celle initialement désirée par son propriétaire. Pour plus de détails, demander a ma Maman qui détient le copyright.

Publicités

"

  1. Le voici, (enfin!) mon premier commentaire! Oui, oui, je sais, il s’est fait attendre… mais bon, tu sais combien j’aime me faire désirer. Bref, revenons-en à ces quelques considérations capillaires.
    J’ai d’abord beaucoup aimé l’allure que te donnaient tes cheveux longs, ces chignons qui accentuaient cette allure de danseuse étoile que tu as en marchant. J’étais sceptique lorsque tu me disais vouloir les couper l’an passé. Pourtant, après t’avoir vu, j’ai immédiatement changé d’avis. Cette coupe donne du peps à ton visage, et reflète comme tu le soulignes, une Olivia plus énergique, plus épanouie.

    Et puis, hé hé, tu vas découvrir les joies du brushing (cf la mèche rebelle), pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui en patissent… mouhahahahahahahaha….

    hahahahahaha

    hahahahahaha

    hahahahahaha

    hum.

    • L’idée même de brushing peut aller crever dans un coin ! Peut-être céderai-je pour le D-day, mais en attendant la mèche rebelle s’est faite taire d’un coup de ciseau. Faut pas déconner… Le Brushing ne m’aura pas mouhahaha !!!!
      on est princesse ou on ne l’est pas n’est-ce pas Loukoum ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s