Mettons que les récoltes s’améliorent, continuriez-vous à cultiver la terre ? (2)

Par défaut
Mettons que les récoltes s’améliorent, continuriez-vous à cultiver la terre ? (2)

Arrêter le désert? Plantons des arbres!

Alors la situation est vraiment désespérée, n’y a t’il rien a faire ? Est-ce déjà la fin de l’histoire?

Non, pas vraiment, sinon je ne serai pas là pour vous la raconter[1]. Il y a sur cette ronde planète des idéalistes, des utopistes, et certains ont la chance d’être payés pour ça. L’ONU et des ONG se sont lancés dans un grand projet, complètement fou : celle de faire barrage au désert… en plantant des arbres. Si les arbres poussent ils rétabliront de l’humidité, ils contribueront à fertiliser le sol, ils formeront tous ensemble comme un rempart. C’était une idée grandiose, noble. Mais sur les centaines de millions d’arbres plantés, trop peu ont survécu au climat aride, une goutte d’eau dans un désert de sable…

Attendez un peu…

N’empêche que dans cet océan de bons sentiments et de commisération, j’ai quelques questions éthiques. Quelqu’un s’est-il donné la peine de demander la permission de planter ces arbres ? Essayez un peu de planter des arbres dans le champs ou le jardin de votre voisin, à moins qu’il ne soit moine bouddhiste, je doute que votre ingérence soit très bien accueillie. Et si en plus vous avez la dalle et que vous voyez vos enfants mourir de faim, je ne vois pas comment trouver le temps et l’énergie (et l’eau !!) pour s’occuper de tous ces arbres. De toute façon pourquoi pour échineriez-vous à vous occuper d’arbres qui ne vous appartiennent pas ? Sur lesquels vous n’avez aucun droit ? En effet, les arbres sont tellement précieux et rares dans ce coin du globe, qu’ils sont propriété des gouvernements, et vous avez besoin de tout un tas d’autorisations officielles et de paperasse pour obtenir la simple permission de toucher l’arbre qui se trouve sur votre champ. Ce n’est pas franchement motivant.

Et puis ce n’est pas parce que rien n’ai l’air de pousser (en saison des pluies, parce que de dans tout autre saison rien ne pousse de toute façon) que rien ne se passe, tout paysan, tout agronome et tout collégien sait ce qu’est une jachère : tu laisses ton champs au repos quelques mois, une saison, quelques années pour restaurer la fertilité. Vous imaginez bien que dans une situation ou la fertilité est presque nulle, une jachère efficace peut bien prendre 15 ans[2].

Une dernière chose, qui de plus est partagée avec les agriculteurs dit conventionnels[3] de l’Occident, les agriculteurs sahéliens aiment avoir leur champ « propre » : après la récolte, rien ne doit traîner, ni mauvaises herbes, ni résidus, rien qui n’est pas été plante de leur mains. Si ton champ n’est pas propre, tu n’es qu’un fainéant !


[1] Oui, je sais, c’est facile de dire ça, mais s’il n’y a plus d’avantage a être narrateur tout puissant, à quoi bon écrire ?!

[2] Le premier qui me dit qu’ils n’ont qu’à acheter des fertiliseurs chimiques, je le pends avec les tripes du plus riche des céréaliers de la Beauce !

[3] C’est- à-dire, ni bio, ni permaculteurs, ni bergers du Larzac…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s