Arizona : les maths sans moi

Par défaut
Arizona : les maths sans moi

Je regrette de m’être coupée des maths quand j’avais 17 ans, un beau jour nous n’avons plus parlé le même langage, ils sont depuis restés obscurs, impénétrables. Quand Madame Nobel, du haut de ses 79 ans bien tassés, raconte avec les yeux qui pétillent qu’elle aime la formule de modèle mathématique, qu’elle la trouve élégante, cela me fait rêver. j’imagine une belle femme en robe longue, intemporelle et inaccessible…

 

Je songe sérieusement à me remettre aux maths, après tout je ne suis pas plus bête qu’une autre et le monde de s’arrête pas aux suites…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s