Brousses et Bavardages: filtrer les satellites ?

Par défaut

Samedi 24 septembre 2011

Samedi studieux… J’en profite tout de même pour dormir et dormiasser, pour monter derrière la mobylette de Hamidou afin de trouver des filtres a eau pour ne pas avoir a acheter sans cesse des bouteilles quand nous serons a Ouahigouya et Kaya. J’aime bien traverser la ville en deux roues, les sensations et les émotions passent mieux que protégés par un 4×4. Assise derrière Hamidou, mes premières minutes sont hésitantes, le port du casque est incongru par ici et le trafic dense ; il me faut trouver au plus profond de moi une grande confiance en mon chauffeur et un optimisme quant à la vie, sinon la peur de l’accident, de la douleur ou de la mort me fait perdre la raison.Toujours est-il que le filtre à eau que nous trouvons ne correspond pas du tout a ce que je recherche, il faut le brancher au robinet, faire un trou dans le mur pour le fixer, et même si la livraison se fait partout au Burkina, la vendeuse n’est pas bien certaine que cela se fasse a Ouahigouya. Bon, on ne va pas s’embêter avec ça, nous trouverons quelque chose d’autre. En plus Désiré semble avoir compris de quel genre de filtre je voulais parler, et savoir où est-ce qu’on peut s’en procurer. Puis nous achetons quelques maïs grillés à une vieille femme au détour d’une rue, achetons du crédit pour téléphone portable à un gars qui attend au feu rouge… La vie est différente ici, simple quand on est du bon coté de la barrière. Elin, Hanna et moi déjeunons donc de maïs grillés, préparons une salade de fruits frais, elles commandent un bon café et moi un thé. Je sors des petits gâteaux suédois particulièrement délicieux de derrière les fagots. L’après-midi s’annonce douce. Nous sommes plus ou moins en train de parler de travail, plus ou moins en train de parler de tout, et de rien. Cela fait du bien de partager un moment de détente et de gourmandise ensemble. Nous faisons un tour par la petite boutique que Tess tient au coin de la cour et c’est une mine de trésors. Elin craque pour une magnifique sculpture d’oiseau et je la comprends parfaitement, ces sculptures faites d’objets de récupération sont élégantes et bourrées d’humour. Je suis partagée entre en acquérir une a la fin de mon séjour et la sagesse de savoir que les souvenirs se portent dans le cœur plus que dans les objets… On verra qui du petit diable ou du petit ange en moi aura raison de mon choix ! Mais je ne me laisse pas dépérir pour autant et acquière deux bracelets en perles peintes qui m’ont sauté aux yeux dès mon arrivée. Puis bon, nous ne sommes pas la pour rigoler, et passons quelque temps à regarder des sites dans la région de Kaya, à faire dialoguer g00gle earth avec les images satellites, les cartes topo et les statistiques… c’est un drôle d’exercice, qui est très stratégique quand on pense aux années à venir. A un moment donne on nous demandera bien de justifier le choix de nos sites. Il serait d’ailleurs bon que j’écrive déjà quelques pages a ce sujet, dans ce c’est frais dans mon esprit, et pas au moment de boucler ma dissertation ! Nous dînons tardivement dans un maquis du coin, je me régale d’avocats, de carpe grillée et d’aloko (bananes plantain bien fondantes). Hamidou se joint à nous et je trouve très intéressant d’entendre parler ce grand bavard, c’est un peu de sa culture à dans chaque phrase, ce sont des clefs pour entendre et comprendre le monde qui nous entoure. Avant de dormir, je lis Philosophie Magazine quand je me soustrais au travail, et me plonge dans l’Illiade et l’Odyssée que j’ai envie de (re)lire il depuis quelques temps…

Publicités

"

  1. Dear Olivia, (and greetings to the rest of the gang!)
    I have been thinking so much about you all since you left – and I just remembered you had a blog. And I found it updated! Fantastic, fantastic to be able to read about your adventures here! I hope you enjoy every minute of your travel and that work is progressing. Please send all my best wishes to Elin, Hanna and others!!
    Line (w family)

    • Dear Line,
      thank you ! I will share your greetings to Elin and Hanna. We are in Ouaga tonight for a night break before going to Kaya. Everything is doing super-well : we have a great contact with the villagers, and our interpreters are made of gold. I an very glad that you enjoy reading the blog !
      Greetings to the whole family !
      Take care,
      Olivia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s