Brousse et bavardages: chaleur et confusion

Par défaut

Dimanche chez Tess

Cet apres-midi, j’ai eu une longue discussion avec le photographe qui travaille avec Tess, il s’appelle Cesar et vit ici au Burkina depuis 27ans, c’est dire s’il connaît le pays, la culture. Et il en vu passer des touristes… A l’écouter tout ce temps, je me suis rendu compte combien je suis jeune et naïve, j’entrevois l’ampleur de tout ce que je n’ai pas vu, de tout ce que je ne connais pas, je me sens toute petite dans ce si grand monde… Je perçois combien je suis habitée par les perceptions erronées qu’il faut me pointer pour que je puisse les identifier. Nous avons parle du bonheur au Bhoutan, du non-racisme en Afrique. Il n’y a que les expats’ blancs pour voir du racisme là ou il n’y en a pas, pour s’offusquer d’un concept de superiorité-inferiorité qui n’existe que dans leurs yeux. Ici chacun est a sa place, et notre esprit essaye de mettre des perceptions dans des cases qui n’ont pas lieu d’être, est en décalage avec la réalité vécue par les autres. Il a parlé de l’orpaillage et des mines d’or, des Canadiens qui installent des mines industrielles dans le Nord du pays. Ces activités minières permettent au gens d’améliorer leur ordinaire, mais ils se rendent compte de ce qu’ils perdent… la liberté d’aller et venir sans trop de contrainte, d’aller boire une bière, de visite la tante, de taquiner les filles, avec les canadiens les horaires sont des horaires et les jours de travail ne sont pas négociables. Nous discutons de ce que c’est qu’être artiste, pour moi c’est un regard, une approche de la beauté au delà du laid, qu’il soit traduit par une photographie, une sculpture ou un poème… Pour César, c’était la création qui compte, celle de faire du beau a partir de rien…

Nous sommes partis dans un grand tour en ville cet apres-midi. Il fait atrocement chaud aujourd’hui, sans même songer à remuer un orteil, on dégouline de sueur. C’est épuisant. Nous attendons 17h pour bouger, mais a 19h il fait encore plus de 30°. Nous passons d’abord saluer la famille de Hamidou, ils vivent dans une cour avec un jardin urbain, quelques plants de ci ou de ca, des arbres fruitiers, et des petites maisons pour les différents membres de la famille. Nous faisons un tour du jardin, puis nous éclipsons pour le supermarché européen du coin, la Marina Market, tenu par des libanais. Il faut donc que je parte au Burkina plus qu’a Stockholm pour trouver des gâteaux de Lu à ma convenance, du fromage et mille autre petites choses qui font qu’on se sent bien dans sa cuisine et que sa gourmandise est satisfaite… Bizarrement, je souffre d’un important choc culturel au supermaché, trop de choses se réunissent et se mélangent dans ma tête, les produits français tant désirés, les souvenir de ce shopping pré-brousse avec K il y a deux ans, quand nous n’étions que des comparses qui rigolaient beaucoup en apprenant à se connaître, il y a une impression de décalage entre ce lieu et le reste de la ville, bref, je suis perdue paumée ; cela me paraît étrange, voire violent, que les patrons libanais soient littéralement sur le dos des caissières à donner des ordres… Nous remplissons notre panier pour une famille nombreuse de chercheurs, assistants et chauffeur, je me demande combien de temps est-ce que cela va nous durer…

Et puis j’ai aussi travaille quelques heures avec Elin. Bien sur depuis ma présentation ma question de recherche a changé, parce qu’on a fait évoluer mes activités de terrain. C’est pour le meilleur j’espère, car maintenant je suis dans l’appréhension de « mon Dieu mais qu’est-ce que ca va donner sur le terrain,est-ce que ça aura du sens, est-ce que les gens vont comprendre là où je veux en venir… » Si j’essaye de vous expliquer ce bout de projet ça donne ça : Asset source (c’est en français)

Publicités

"

  1. Tu es parti tres ‘ecology’, ma Lilou. A mon avis, tes questions de terrain sont vraiment interessant. Ne t’inquietes pas pour la recherche, tu as toute la soutien du projet pour ca.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s