Brousse et bavardages : brousse boulot dodo

Par défaut

Mardi 4 octobre 2011

Pfuiiii, ce soir je suis tellement fatiguée que je n’ai pas le courage de regarder mon clavier et de raconter mes histoires… Lever 6h, boulot le matin, départ en brousse, 5 entretiens dans 5 ménages en 5 heures, de 10h a 17h, non stop. Le quartier où non nous trouvions était en peu en retrait et inaccessible avec le véhicule à cause d’un bas fond qui remonte, nous avons donc un peu marché et je dois dire que c’était bien de se promener un peu entre les champs, d’apprécier le paysage. Le problème c’est que le sous-village était éparpillé et nous avons pas mal cavalé entre les quartiers pour rencontrer untel ou untelle. Nous avions prévenu de notre arrivée mais visiblement le message n’était pas vraiment passé. Nous n’avions pas de familles « ni trop riche ni trop pauvre ni trop vieux » qui nous attendait… Nous avons donc parlé avec la femme qui nous avait guidé. La politesse voulait que nous fassions un entretien avec elle et sa coépouse. Seulement, leur mari est dans le commerce de l’or, avec une belle voiture, et un panneau solaire à la maison. Mais la politesse voulait que… Et c’était une bonne chose, car elle nous a servi de guide tout le long de la journée, s’est montré super serviable et souriante. Nous n’avons pas pu échapper aux entretiens avec les vieux un peu notables, un peu importants… mais ce n’était pas de temps perdu non plus, j’ai découvert les activités artisanales de poterie et de forgeron, j’ai vu des poussins et des canetons du jour. Bref, ca a été intense, dur, satisfaisant au bout du compte. Quand nous sommes rentrés de notre sous-village, Elin était en train de finir son atelier, et c’est avec délice que je me suis affalée dans la voiture, goulument réhydratée, en découvrant avec plaisir que notre chauffeur, M. Amadou écoutait du reggae et cette musique d’ambiance était juste parfaite. Les enfants toujours curieux me regardaient bizarrement pendant que je mangeais du pain suédois Wasa… En rentrant à la maison, je n’étais plus bonne à rien, juste à regarder les étoiles avec Elin et H dans la cour…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s