Brousse et Bavardages : le bonheur d’être Chez Tess

Par défaut

samedi 22 et dimanche 23 octobre 2011

il y a des jours ou tu te rends compte que tu t’es trompée sur la personne que tu es, alors même que cela ne t’étonnes pas vraiment… Pour le contexte, je me suis encore reveillee a 5h45, comme tous les matins – pourquoi le concept de grasse matinée du week-end n’existe-t-il pas ici hein ? avec les poules, les coqs et le mouton. Je fais mes bagages en écoutant de la chanson francaise (mon mac est un survivor !!!!), le retour aa Ouaga me rend légère… Et quand je sors dans la cour vers 6h30,je vois le désastre, il y a une dizaine de poules qui caquètent en cœur, et des coqs qui paradent. Il y a le bélier de Han qui bèle bêtement en tirant sa corde et en tournant en rond. Le niveau sonore n’était pas si élevé dans ma chambre car une fois les poules n’étaient pas refugiées sous ma fenêtre, mais dans la cour, je prends pleinement conscience que en fait je suis sensible au bruit – ça vous étonne ? Bon, une prise de conscience suit l’autre, il faut que je vous raconte une histoire. Quand je commence à douter sur ma carrière professionnelle, je me dis que finalement K et moi allons nous réfugierà la campagne avec des légumes en autosuffisance en mode permaculture et quelques animaux de ferme pour le charme. Bon, les animaux de ferme ne sont vraiment pas ma tasse de thé, ou alors à l’autre bout du jardin, avec une distance de sécurité de quelques dizaines de mètres… donc bon, la vie des paysans Sahéliens travaillant pour une hypothétique autosuffisance alimentaire et leur volaille couillonne et leur béliers crétins me rappellent à mes rêves, et les transforment en cauchemar. Je suis definitvement une fille de la ville – une ville propre et un peu développée s’il vous plîit, et la campagne c’est très bien qaund c’est dans ma Bretagne familiale et pour les vacances. Je serai lka bobo que je suis achètera ses légumes au marché bio et ca sera très bien comme ca ! La campagne, c’est bien mais de loin !

Bref, nous reprenons la route de Ouaga avec une ménagerie caquetante et bèlante et qui pue dans le coffre. Une poule à la mauvaise idée de crever dans le coffre, j’en suis très triste pour son propriétaire ! Qu’est-ce qu’il fait bon de rentrer Chez Tess ! Elle nous accueille avec chaleur, et on s’y sent chez nous, après avoir déjeuner, elle nous envoie faire la sieste 🙂 et a prevu un groupe qui visite sa galerie d’Art Africain à 16h comme ça on à le temps de dormir ! Son attention est très touchante et aide à se ressourcer, c’est tellement bon d’être ici ! Par contre mon Mac survivor refuse de recharger sa batterie et même de recevoir le courant quand il est brnaché, il s’étaiend donc tout doucement quand sa batterie est vide, malgré mes suppliques pour qu’il se rallume… Tant pis, j’ai mille pages de Jane Austen qui m’attendent, elles aux moins ne me laisseront pas tomber. Je plonge donc dans le délice de la lecture, vautrée sur mon lit, la clim allumée, ou le soir tombé, dehors avec un peu de fraicheur, je ne me plains de rien, je suis très bien avec Jane !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s