Les retrouvailles

Par défaut

Après deux mois et demi par monts et par vaux, je retrouve mon bureau.

Ce n’est pas que je n’ai pas travaillé, non. Au contraire… les notions de week-end et de 35 heures se sont évaporées avec la chaleur burkinabè. Il n’y a qu’en dormant que je ne travaillais pas, et encore, mes rêves me ramenaient sans cesse sur le terrain, dans les familles, à mes questionnaires, à la poussières et aux chaos de la route.

Maintenant que je suis rentrée, je me dis que je vais drôlement m’embêter à rester assise toute la journée. La masse de travail à achever est monstrueuse. Tellement grosse que je n’ose pas la regarder. Je préfère retrouver mes copines pour aller au café, au musée… Mais surtout pas travailler. Mes petites plantes ont survécu à mon absence, mais ma motivation est en faillite. Les vacances de Noël sont trop lointaines et trop proches et les dates limites impératives et non négociables trop lointaines pour être tout à fait urgentes et bosser 14h par jour (ou par nuit considérant mes latitudes actuelles) et trop proche pour simplement regarder le temps passer en contemplant la nuit de l’après-midi…

Le déjeuner de travail qui m’attends va me remettre le pied à l’étrier… A moins que j’aille me plonger dans une piscine et m’évaporer dans un sauna…Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s