Mme Don Quichotte 2013

Par défaut

C’est mon cinquième hiver suédois. Et il m’a fallu tout ce temps là pour me dire que peut-êtreeeee, un jouuuuuur, j’allais me mettre aux sports d’hiver. Il n’y a pas si longtemps, je tendais à considérer que tous ceux qui ne restaient pas soigneusement au chaud à bouquiner pendant ces jours d’hiver trop sombres et trop froids étaient simplement…. tombés sur la tête !

Et, poussée, tirée, suppliée par mon K, j’ai fait mes débuts sur la patinoire… Bonjour l’angoisse ! J’avais fait un peu de patin à roulette étant gamine, j’avais patiné une fois à la patinoire en colo… mais Grands Dieux ! Qu’est-ce que ça fait peur ! En temps normal je me sens déjà trop grande, un peu disproportionnée… et là, juchée sur des patins pas du tout coopératifs… Je noue des liens de parenté avec les moulins à vent, je ne suis guère tout en élégance perchée sur mes échasses en moulinant et tanguant de toute ma hauteur !

Bien sûr il y eu quelques chutes, paumes, genoux, derrière, frayeurs… surtout quand la patinoire encombrée de patineurs plus ou moins expérimentés… entre ceux qui s’amusent à se faufiler entre les autres patineurs, virevoltant avec grâce, mais créant bien des chutes de débutants affolés, et puis bien sûr les autres débutants… et les bambins qui apprennent à patiner dès qu’ils savent marcher. Cela fait bien du monde à éviter, contourner et anticiper, surtout quand freinage et courbes sont… hésitants.

Mais la valeureuse guerrière-moulin-vent (Don Quichotte quoi !) que je suis ne se laisse pas arrêter par des hordes de nains et d’elfes crâneurs et, après quelques minutes de tétanie au début de chaque séance,  je m’améliore glissade par glissade, prend de l’aisance et un peu d’aise…

Comme le K a hérité de la paire de patins d’un copain et que nous ne comptons pas dépérir à la petite patinoire du centre-ville, nous avons profité d’un passage par les boutiques pour m’acheter une paire de patins. Le plus simple est de dire que la toute petite fille en moi qui trouvait que le patinage artistique était la plus belle chose au monde jubile et se prend pour une princesse. Tandis que Mme Don Quichotte trouve que en rouge ça aurait été très bien aussi…

CIMG5941

L’inconvénient sur cette photo, c’est que vous ne voyez pas le summum de la grâce de princesse, voici donc quelques photos  d’intérieur…

CIMG5968

CIMG5969

Avec cela me voilà parée pour quitter la patinoire et m’essayer au lac, une fois que la neige aura cessé de tombé, et en caressant l’espoir que le soleil nous fasse l’honneur de sa présence !

Voici en prime Mme Don Quichotte en pleine action, je vous laisse admirer la grâce de mes ailes de moulin !

CIMG5942

(Et comme dirait le K, « plie les genoux, tu vois bien que tu es trop grande !! »)

Publicités

Une réponse "

  1. Je m’en suis achetee une paire ( version hockey brute de force) et je suis allee a östermalm ip samedi avec qian, c’est beaucoup plus facile pour les debutants, vu la place dispo.. J’y retournerai bientot si ca te tente, il y a meme un grill allume de 12 a 16 le we! Pour les sports d’hiver a lla suedoise, les vrais 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s