Une vie de rêve…

Par défaut

Et si je vous disais que la vie est encore plus passionnante que les rêves ?

La vie se donne parfois les moyens de nous surprendre. Je me suis donnée les moyens de me faire surprendre, je me suis investie corps et âme dans mes rêves.

Tout à coup, les pièces du puzzle s’assemblent et prennent corps. Au moment où j’obtiens l’équivalent de mon brevet des collèges de langue suédoise, je passe avec succès mes examens théoriques de massage (en suédois-latin médical !). Puis finalement, et ce n’est que le début, j’ai mis enfin à plat ma souffrance de doctorat à mes superviseurs. Ils m’ont enfin tendu la perche que j’attendais depuis si longtemps : « Es-tu bien certaine de vouloir faire de la recherche ? Es-tu bien certaine de vouloir continuer ton doctorat ? ». Ouf ! Je suis si certaine de ne pas vouloir faire de la recherche, je suis si certaine de ne pas vouloir finir mon doctorat. Quel soulagement de pouvoir enfin le dire aux principaux intéressés !

Le lendemain, je ne suis pas tout à fait libérée du poids sur la poitrine. Il y a encore en face de moi un autre jeu de dé qui se joue devant mon grand sourire. D’une rencontre par hasard dans un studio de massage et yoga, sans même passer par la case entretien d’embauche me voilà avec une part dans ce même studio. Une dizaine de minutes de bavardage enthousiaste autour d’un thé ont suffit… 20h de massage par mois à partir du premier août au cœur de Stockholm. Quel miracle ! Je ne parviens toujours pas à croire que oui, je suis déjà reconnue comme masseuse, que je puisse gagner ma vie avec cela, qu’on ose me faire confiance alors que je ne suis pas même encore certifiée !

J’aime contempler ce chemin qui se profile devant moi. Il m’enseigne à ne pas avoir peur, à faire confiance, à offrir de l’amour et de la gratitude, à cultiver l’optimisme, la persévérance et la patience. Je marche avec calme et constance, je m’étends parfois sur les bas-côtés fleuris pour me ressourcer et goûter aux joies de la vie, me reposer. Puis je reprends mon pas solide et attentif, je chemine avec l’amour de la vie dans le cœur et la confiance dans la poche.

Voici donc ce que ce tableau posté en juillet dernier racontait déjà…

le chemin

Publicités

Une réponse "

  1. Bonjour, tombée par hasard sur votre blog, je l’ai beaucoup aimé et le recommande à une amie partie vivre à Stokholm. Je trouve votre écriture délicieuse et positive, cela fait du bien. J’ai noté la référence du livre de Caron car j’ai adoré 100 ans de solitude. Merci!
    sibylle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s