Baleine sur canapé : un bain et ça repart !

Par défaut

Il y a des jours avec et des jours moins-avec… vous m’avez lue ! Et puis il y a des jours rayons de soleil. Après une nuit sans sommeil, prise de conscience de mon niveau de stress élevé, les nuages se sont levés le matin. Refuge chez ma voisine-en-or où, après une joyeuse papote, j’ai fini ma nuit sur son canapé… pour me faire réveiller par une autre voisine-en-or pour déjeuner ensemble et…prendre un bain !!!! Un déjeuner tout agréable, et… un bain !!! La baleine en moi s’est délassée avec volupté, avec le bidon qui pointe en île déserte et les doigts de pieds en éventail. Il y a même eu un rayon de soleil par la fenêtre, cela faisait une semaine et demi qu’on ne l’avait pas vu. Un carré de ciel bleu, une belle culotte de gendarme, un roman, du bain moussant, le temps de rêver et ma toute petite qui danse sous mes doigts… Je me suis sentie revitalisée, réchauffée jusqu’à la moëlle… Je me suis sentie merveilleusement bien au sortir de mon bain !

baleine-collage

Baleine sur canapé, voilà une métaphore trompeuse qui pourrait vous induire en erreur : je ressemble toujours à un coton tige mais avec une pastèque (ou ballon de basket) en plus, toutes proportions gardées !

Quand je partage mon expérience de canapé-au-long-cours, de nombreuses femmes partagent des vécus similaires, pour elles-mêmes, une sœur, une cousine, une amie… Je me sens moins seule sur mon navire amiral, je prends un peu plus patience et renonce un peu plus paisiblement à mes aspirations de mouvement. Cela me rassure d’entendre que les dites grossesses ont atteint leur terme et de voir leurs grands et petits enfants pousser en jolies plantes. Je regarde un peu plus mon expérience individuelle comme un chemin universel ; cela m’inscrit dans la chaîne des maternités des femmes depuis toujours, et aussi des mammifères (comme pour notre histoire de coton-tige : toutes proportions gardées !). En regardant avec le K les documentaires animaliers de la BBC, je me sens proche de mes cousines singes. Quand je pense à ma petite qui naîtra toute dépendante de l’amour que nous saurons lui donner, je me sens maman panda. Avec mon duvet tout doux sur le ventre je me sens mammifère tout simplement. Avec mon plaisir aquatique je me sens merveilleusement baleine… vous vous en seriez douté !

Les histoires précédentes de Baleine-sur-canapé sur trouvent par ici ! N’hésitez pas à les lire pour mieux comprendre le contexte de ces non-aventures…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s