Des premières fois

Par défaut

Depuis le mois de juillet, j’ai trente ans. Et ce n’est pas si terrible que ça. Couvant mon premier marmot (le bonheur), un CDI (en théorie) dans mon école de rêve, un K-parfait-d’amour, une famille et des amis en or-massif-qui brille, une vie riche et bien remplie…
Je me suis amusée des listes de toutes les choses à faire avant l’âge de 30 ans que l’on trouve sur le Net : vivre à l’étranger, voyager sur plusieurs continents, changer de carrière (2 fois ! Chercheuse, masseuse, enseignante), réaliser ses rêves (les beaux-arts en cours du soir, les retraites en monastère, les voyages dans des coins du monde inespérés), oser une vie de couple épanouie, se marier (2 fois ! au même homme ! sans passer par la case divorce !), des études passionnantes (ça dépend des jours, l’année la plus fantastiquement enrichissante et difficile à la fois fut bien celle d’hypokhâgne) (2 masters et un quasi-doctorat, Dieux que je suis contente de ne pas y m’être embourbée plus longtemps) et même démissionner.
Je n’ai pas sauté en parachute ou escaladé l’Everest mais ce ne sont comme pas mes priorités.

Et puis 30 ans ce n’est pas la fin du monde. C’est voir la richesse de toutes mes expériences et de mes apprentissages et c’est savoir qu’il y en a encore tout plein devant moi.

Depuis le mois de juillet, je collectionne consciemment des « premières fois ». C’est important aussi ! Je ne suis pas vieille, je ne suis pas un croûton enterré, ça permet de garder la fenêtre ouverte et de faire circuler de l’air et des idées nouvelles.

Les premières fois de l’été ? Assister aux Grandes Eaux Musicales de Verchailles, la Russie, l’Ouzbékistan… conduire une Porsche, faire soigner une carie (la toute première !), aller chez l’esthéticienne (aouch !).
Les premières fois de l’automne ? Prendre une nouvelle nationalité (je suis Française ET Suédoise à présent !), acheter une machine à laver (siiiiiii ! enfin !), apprendre à tricoter, ne pas devenir folle à rester en arrêt maladie deux mois d’affilée sur mon canapé, cuisiner des kanellbulles et de la brioche et puis… me faire virer ! Mais ça, c’est une autre histoire qui se trame sous le léger nom de « drama, drama »…

Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s