Archives de Catégorie: Collage

Baleine sur canapé : famille en construction

Par défaut

Il y a des nuits créatives, les nuits de lunes le plus souvent, des nuits où je ne suis pas insomniaque mais où j’ai le bout des doigts qui me démange. Les étoiles éclairent la nuit noire, et mon ventre est en paix.

J’ai l’impression de voler cette nuit à la douleur qui m’a rendue et me rend encore chèvre. J’ai l’impression de voler cette nuit aux nuits à venir à bercer la petite et à être maman-patiente-et-aimante avant d’être artiste et créative.

A ce stade de ma jolie vie, j’admets que la perspective de l’accouchement me prend beaucoup d’espace mental. Je vis non pas une appréhension inquiète mais une forme d’attente d’une première expérience tout autant unique qu’inéluctable. Je me demande à quoi elle ressemblera, quelles seront mes réactions, quelles sont les ressources insoupçonnées que je déploierai pour donner la vie et enfin rencontrer notre fille !

img_5881

Bref, dans ce collage j’avais besoin de cette forte femme au centre. Une inspiration de Frida Kahlo, ça me poursuit ! Et puis le poussin est venu, les matriochka et les hérissons… Tout comme un rêve éveillé, les images viennent à moi au fil des pages des magazines (Merci Flow et Gudrun et l’école des loisirs !) et s’organisent intuitivement… Oh certes on y retrouve aussi mes deux amours, une baleine d’amour, un soleil… Le tout est onirique, libre d’interprétation !
Comme je ne suis pas partie d’un citation inspirante, je suis un peu coincée pour le titre, ça pourrait être quelque chose comme « under-construction family » ou « famille en construction »…

 

Bonne Nouvelle !

Par défaut

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai effectués quelques clichés à la lueur de la lampe de cette série de carte que j’ai réalisées pour partager un bout de Bonne Nouvelle à mes parents et mon frangin. Une jolie Bonne Nouvelle qui nous a fait des frayeurs en août mais qui s’accroche et me transforme.
Une petit âme, un petit bout d’être humain qui nous a choisi pour devenir sa famille, pour devenir ses parents (que ce mot est effrayant !)…


En août le suspens était là, l’impatience : fillette ou garçonnet ? Non que j’ai des velléités de rose ou bleu, mais c’était lever un voile du mystère de sa personne, se projeter un peu plus vers ce grand inconnu de janvier 2017. Selon la police (suédoise), nous verrions le bout de son nez vers le 5 janvier, selon les manifestants (français), on tournerait plutôt autour du 17. Au moins ils sont d’accord sur le mois et l’année !

img_5240

Toujours est-il que je m’arrondis dramatiquement ces jours-ci. Le regard des gens change, mais ils ne me laissent toujours pas leur place dans le métro ! (Aaaah, ces suédois…)

We are all born as flowers in the garden of the Universe

Par défaut

Il y a fort, fort longtemps que je n’ai pas pointé le bout de mon nez par ici… Il y a eu le printemps révolutionnaire, un été voyageur, une rentrée intense et voilà que le besoin de créer me reprend aux tripes. Ce besoin de gribouiller vient avec celui de partager mes bidouillages. J’ai réalisé quelques cartes que j’ai omis de prendre soigneusement en photo avant de les envoyer. Dommage.

Avant de me lancer de nouveau dans un collage majeur, je vous présente un des derniers effectués, lors de mon séjour suédois au mois de février.

img_5262

We are all born as flowers in the garden of the universe

Avant d’en peindre le fond, j’avais prédisposé mes papiers choisis, et puis au moment du collage ils se sont réorganisés tous seuls…

IMG_3406.JPG

Même si l’envie me triture le bout des doigts j’hésite à me lancer dans la confection de d’autres collages, j’ai l’impression qu’ils s’accumulent, ils restent entassés dans un coin. Mes murs (comme mes placards…) ne sont pas extensibles et je ne tiens pas non plus à envahir tout l’espace visuel. Outre la saturation, c’est plus qu’idiot mais j’ai peur que les gens qui débarquent à la maison me prennent pour une maniaque qui n’aime que ce qu’elle crée. Ce qui est bien faux car d’autres artistes chéris ont leur place d’honneur sur nos murs. D’ailleurs depuis quand devrais-je me soucier du jugement d’autrui sur ma décoration intérieure ?Bref, je dois être bien fatiguée pour me triturer les neurones de la sorte.
Néanmoins, j’ai une proposition à vous faire : si je n’envisage absolument pas que quelqu’un débourse un quart de clou pour mes assemblages, ça me ferait plaisir de les savoir chez vous, sur vos murs. C’est un cadeau des plus précieux que je souhaite vous faire : un bout de mon âme, un filin de ma corde sensible, une part d’imaginaire et un morceau de cœur… Si l’un de mes collages vous tape dans l’oeil et le coeur, n’hésitez pas à me laisser un gentil message !

 

La chasse à l’autruche

Par défaut

Non l’autruche n’est pas mon animal totem, mais il me semble rencontrer de nombreuses manifestations de cette bestiole autour de moi ces derniers mois.

Je lui avais même consacré un collage aux dernières vacances scolaires…

IMG_3468

La chasse à l’autruche

IMG_3465Je m’étais suis amusée pour le fond à faire des coulures de peinture pour le verre pour donner de la matière au fond…

Et ces vacances-ci, maintenant que je n’ai plus de mémoire de master à écrire, j’ai comme des idées d’album de jeunesse ;  une histoire d’autruche qui voudrait migrer avec les perruches… C’est parti d’une rime, d’une idée loufoque, et petit à petit cela prend forme… Pour l’instant ça part dans tous les sens et mon cadre de référence est très (trop ?) vaste : le jardin du Luxembourg, Aka de Kebnekaise (inspiré du Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède)… Et puis je pense déjà aux illustrations. Allez savoir pourquoi, je visualise mon autruche sous la forme d’une girafe à lunettes… Et je me demande bien comment je vais m’y prendre : collages ? dessins ? (pfuiii, ce n’est pas moins point fort)
Il y a matière à créer, des fois que je m’ennuierais !

Merci les enfants

Par défaut

merci les enfantsCher toi, élève de CE2,
merci pour ces trois belles semaines passées en ta compagnie.
J’ai eu grand plaisir à partager ces moments d’apprentissages avec toi.

Tu es une personne formidable !
Je te souhaite d’être heureux.se,
O.M.

Voici le message que j’ai écrit pour chacun des élèves que j’ai eu dans cette classe pendant ces trois semaines de stage. Nous avons travaillé sur les artistes surréalistes, ils ont exploré les œuvres de Breton, Man Ray, Magritte, Dali et autres, ils sont produit des poèmes découpés, des calligrammes, des épigrammes, des cadavres exquis, ils ont fait des collages d’images absurdes… Nous avons compilé tous les travaux des élèves dans un grand livre qui restera dans la classe (et qui partira sous mon bras à la fin de l’année scolaire). Il a fallu mettre en page ce livre, en faire l’édition, coudre les pages, créer la couverture et son quatrième… Photos à venir !
Et chaque élève à une version format A4 du livre, avec ses créations propres et celles de son groupe… Alors je me suis aussi pliée au jeu du collage, avec un plaisir non dissimulé, et vais le coller à la fin de leur livre avec un mot de remerciement pour la classe entière. Ils en ont une version photocopiée en couleur; avec ce petit message personnel et bienveillant qui j’espère les accompagnera pour longtemps…

Déjà, plusieurs enfants ont fondus en larmes à l’idée de mon départ, des mignonnes et des petits ‘durs’… Ça a été ardu de les mettre au travail cet après-midi après leur avoir fait écrire dans leur cahier de texte d’apporter leur sourire et leur bonne humeur pour un goûter demain après-midi ! J’en avais cinq oui six qui pleuraient comme des fontaines !

Voici l’idée du message que je vais laisser à la fin du livre de classe :
Mes chers loulous, chats, crapauds et crapules, vous êtes une bande de joyeux formidables ! Continuez à voir la vie avec des yeux de surréalistes plein de poésie, de bizarre et de surprises. Merci pour ces 3 belles semaines que nous avons passées ensemble ! (Oui, je les appelles les chats, les loulous, les crapauds et les crapules… et ils adorent ça !)

La Sainte Famille

Par défaut

Voici l’emblème du Village Saint Joseph :
la Sainte Famille qui accueille Jésus, bénis du Saint Esprit.

Les frères et soeurs du Village excellent à la mosaïque, en voici une des plus belles représentations (qui est maintenant mienne !)
IMG_2641

J’ai contribué à la vie de cet emblème en lui donnant ma pâte de coupeuse-colleuse :

IMG_2668

C’est un don pour le Village,  j’espère qu’ils publieront cette image en carte postale et qu’elle touchera le cœur de certains…

Voilà le collage au côté de la mini-version du Divin Jardinier à la lumière d’un ciel breton de novembre !IMG_2670

My punk is not dead – ode printanière

Par défaut

Il me tardait de retrouver couleurs et pinceau. D’autant plus que le nouveau catalogue de Gudrun était arrivé et que, si certaines tenues me font rêver, certaines images m’enchantent encore plus !

Et puis ce cygne que j’avais capturé dans le métro… A la faveur du déménagement, je me suis replongée dans tout le matériel accumulé en vue de collages, sans rien jeter évidement.

Un vendredi soir que j’avais passé une intense semaine, il a bien fallu me rendre à l’évidence : il fallait que je me lance !

Donc voilà, que les couleurs sont ressorties de leur tiroir et les papiers découpés ont envahi la maison…

Et Dieux que ça fait du bien !!!

my punk's not dead

Soit dit en passage, entre punk, thérière et parapluie, il y a un côté très british à ce collage…

Même si au fond, il célèbre une énergie nouvelle et créatrice très printanière !
Et oui, car ici en Suède, le printemps commence très officiellement le 1er mars, et l’été le 1 juin et ainsi de suite…
Pour une fois que le printemps est en avance !