Archives de Catégorie: graines de Bouddha

Une méditation dessinée

Par défaut

Prends un caillou au creux de ta main,
Imagine que c’est une fleur, imagine que tu es cette fleur, fraîche, tendre sous la rosée,

Prends un caillou au creux de ta main,
Imagine que c’est une montagne, que tu es cette montagne, solide et stable

Prends un caillou au creux de ta main,
I
magine que c’est l’espace, que tu es l’espace, vaste et sans contrainte

Prends un caillou au creux de ta main,
Imagine que c’est la liberté, que tu es cette liberté, fraîche et joyeuse

une meditationVoici une transcription toute personnelle d’une médiation des cailloux proposée par mon maître zen tendrement et infiniment respecté, Thich Nhat Hanh. Voici une dessin qui m’est venu lorsque j’écoutais une rediffusion de son enseignement. Voici une méditation qui me nourrit ces derniers jours, elle stabilise le coeur, calme l’esprit et ancre l’être.

Amour & Gratitude
Olivia

Le Bouddha et le cochon

Par défaut

Le Bouddha en moi est bien endormi, caché, replié au fond de sa graine, et se fait encore plus petit quand le soleil se couche. Je ne sais s’il hiberne ou s’il boude. Sans lui, je cours en cercle en m’arrachant les cheveux. je suis entrée en guerre ouverte contre les machines de tout poil (congélateur, magnétophone, ordinateur, réveil matin), les horaires, les piscines et les appartements. C’est peut-être même toute la nuit suédoise que j’étreins à bras le corps ; à trop vouloir l’étouffer je m’étouffe toute seule. Je suis le boa qui se mord la queue. Dépendante de mes passions et de mes émotions, je m’y complais comme un cochon malade de mouches dans une boue pestilentielle.
A part ça on voit les étoiles à 15h, les jacinthes roses ont fleuries et je croise un souriant soleil sur les murs du métro tous les matins…

Diamants dans l’herbe encore verte vers mi-nuit tombée…

Par défaut

Diamants dans l’herbe encore verte vers mi-nuit tombée

Saisissent le regard

Scintillent, précieux a mes yeux

Manas* veut les saisir,

Manas voudrait l’éternité

Mais glaçons de nuit sont eau le matin

Les nuages gris libèrent des flocons blancs

Qui flaquent en boue-illi

Devenus gris dans un paysage monocorde, monotone

Le soleil ne se lèvera pas aujourd’hui

Et l’herbe sera moins verte demain

Cette journée porte-elle vraiment les graines du printemps ?

 


* Dans le Bouddhisme, Manas n’est pas un valeureux guerrier Kirghize, mais ce qui en nous est toujours en quête du plaisir et qui cherche à éviter la souffrance, qui est avide et pas très Bouddha… en gros !